Err

GABRIEL MÉXÈNE - LES FIGURES

Biographie


Gabriel Méxène, Pseudonyme commun de Vincent Fayolle né à Charleville en 1969 et de Damien Fayolle né à Tassin la demie-lune en 1974. Poète francophone, peintre et graveur lapidaire, Gabriel Méxène se voue exclusivement à la forme du livre. Nom générique de son œuvre, Les Figures se divisent en plusieurs opus distingués par des lettres grecques composant un grand récit poétique. Mariant la prose d’exigence et la peinture de paysages, le Corpus des Figures élabore une philosophie pancaliste dont le dialogue est le concept central et dynamique. Ces Livres déploient leur manifestation entre la pierre, les fibres naturelles (toiles et papiers d’art) et l’univers digital. À la croisée du passé et du futur, de l’objet unique au multiple numérique, l'œuvre sollicite les nouveaux usages de lecture.

Les Figures se déploient dans le domaine de la bibliophilie contemporaine articulant peinture et prose poétique au sein d'un récit spéculatif où elles abordent les thématiques du merveilleux, de l'altérité et du paysage. Les trois premiers livres  forment le corpus de la Genèse des Figures et le quatrième inaugure le Corpus de la doctrine développant un récit initiatique dans la tradition de la Franc-maçonnerie opérative. Graveur lapidaire, il conceptualise les livres de pierre en marbre qui associent la Capitale Romaine, la peinture et le récit. Financées par de grands mécènes privés, les œuvres originales font l'objet de donations exclusives et spécifiques auprès d'institutions publiques. Leur soutien accompagne ainsi la conservation et la valorisation patrimoniale des Figures.

P
oète-philosophe niçois, né d’une nuit alchimique dans le théâtre des états de Savoie, l’auteur bifront, portier des Alpes élabore son récit. De cette singularité géo-historique il organise un paysage mental, l’Athanor du Piémont-Savoie. Dans ce fourneau merveilleux fusionnent lacs montagnards et Méditerrané cadastrés par l’architecture patrimoniale. La Citadelle Saint-Elme gardienne de la rade de Villefranche est un des pôles magnétiques de cet univers. Pour un patrimoine vivant, invoquant des interprétations actives et harmonieuses, l’approche méxènienne du passé anime un imaginaire exploratoire.

Gabriel Méxène, Livre Delta
Gabriel Méxène, Les Figures - Livre Delta, Musées de la Citadelle de Villefranche-sur-Mer ©LIPM
                                                                             
                                                                 

Damien Fayolle - Vincent Fayolle  (Gabriel Méxène) Baie des Fourmis 2019 ©LIPM



Gabriel Méxène, Gavure Lapidaire
Gabriel Méxène, Graveur lapidaire  ©LIPM



Collections et Bibliothèques
 

Bibliothèque Romain Gary, Nice (Pages Orques)
  • Bibliothèque Municipale de Lyon  (Genèse Livres imprimés)
  • Ville de Villefranche-sur-Mer / Bibliothèque Littéraire Jacques Doucet, Paris (Fonds Piémont Savoie - Paris)

 

Gabriel Méxène, Page Orque
Page Orque, Les Figures de Gabriel Méxène - Bibliothèque Patrimoniale de La Ville de Nice ©LIPM



Livre d'Art

 

  • Les Figures, Livre Iota, éditions Les Larmes d'Icare Philosophie & Merveilleux, Paris 2005  (29,5 x 21 cm). Reliure: étui en papier Japon Impérial blanc
  • Les Figures, Livre Xi, éditions Les Larmes d'Icare Philosophie & Merveilleux, Paris 2006 (42,2 x 29,7 cm). Reliure: emboîtage en papier Népalais noir
  • Les Figures, Livre Sigma, éditions Les Larmes d'Icare Philosophie & Merveilleux, Paris, 2009   (56,7 x 44 x 3 cm). Reliure: emboîtage en papier Népalais, bleu lagon pour le livre de la BML et rouge pour le livre de la BLJD.    

Les Figures, Livre Delta (Huit Dalles de Marbre gravées et peintes) Citadelle de Villefranche-sur-Mer.



Les Figures Livre Xi, édition bibliophilique 2006  © LIPM


Thématiques

 

 

  ~ Récit, Théories et Merveilleux:


Dans la tradition du récit philosophique et merveilleux illustrée par Les Métamorphoses d'Ovide, Les Figures associent recherche stylistique, métrique et rythmique de la période, et élaboration théorique à partir du dialogue sur les enjeux du pancalisme et du polythéisme. Le titre général de l'oeuvre illustre l'importance du thème du théâtre de marionnettes, clé de voûte de l'espace énonciatif. Les éditions d'art Les larmes d'Icare définissent par leur sous titre Philosophie & Merveilleux un champ irénique où la poésie et la philosophie sont indissociables.

 

 

  ~ Traité d’initiation maçonnique:

      

La Genèse des Figures, Livres Iota, Xi et Sigma, décrit les principes d’une maçonnerie opérative, rite, valeurs, obédience,  qui, sans s’opposer à la veine spéculative, nécessite un rapport à la production d’œuvres – livres de papier et livres de pierre. Cette genèse traite d’un polythéisme initiatique d'origine romaine (culte de Janus et de Vesta) renouant avec sa symbolique, son art poétique et ses traditions graphiques. Cette Obédience maçonnique veut être une religion de la culture, des formes et des savoirs, où l’œuvre est une célébration du Pancalisme. Inspirée par la Discipline étrusque, elle pratique l'art divinatoire des Augures où la magie exclut le hasard.

 

 

  ~ Épicentre dynamique et génération de l'utopie:

 

La Rade de Villefranche-sur-Mer est au centre des Figures en tant que lieu événementiel de l'extase, matrice des visions et diapason sensible. L'histoire culturelle et architecturale de la Citadelle de Villefranche implique une fusion poétique entre la rade célèbre et les États de Savoie. Cette singularité a donné naissance à l'utopie méxènienne du Piémont-Savoie qui entre mer et montagnes, lacs et Riviera décline l'espace d'une communion esthétique. 



Gabriel Méxène, Page Orque - Bibliothèque Patrimoniale de la Ville de Nice © LIPM